Accueil > Actualités photovoltaïques > Eric Sauvage, directeur général de SolarWatt France : « Le photovoltaïque va (...)

Eric Sauvage, directeur général de SolarWatt France : « Le photovoltaïque va tout emporter sur son passage »

L’arrêté du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie en date du 26 juin 2015 revoit à la hausse les tarifs d’achats de l’électricité photovoltaïque pour les installations en intégration simplifiées. Cette décision relance l’intérêt économique des installations photovoltaïques sur toitures agricoles à court terme. L’occasion de faire le point avec Eric Sauvage, Directeur Général de SOLARWATT France, sur sa vision du marché photovoltaïque et les perspectives d’avenir.

Q : L’arrêté revalorisant les tarifs pour l’intégration simplifiée a été publié le 30 juin, quelles sont les conséquences pour le marché ?

Eric Sauvage : La revalorisation du tarif d’achat T4 est une bonne nouvelle, mais seulement sur le très court terme. Ce n’est pas en ligne avec ce qu’avait promis le gouvernement, à savoir une stabilité du tarif jusqu’à 2016. Il va y avoir des opportunités importantes sur le 3e trimestre 2015 c’est indéniable. Beaucoup de projets notamment agricoles étaient en stand-by pour des raisons de rentabilité et bon nombre d’entre eux vont pouvoir voir le jour. Il va y avoir un effet d’aubaine. Par contre, nous anticipons que le tarif baissera dès le 4e trimestre 2015 et que la baisse risque d’annihiler les effets positifs. Si plus de 80MWc de PTF sont déposés sur le 3e trimestre, ce qui n’est pas invraisemblable compte tenu du nombre et de l’importance des projets qui sont dans les cartons, le tarif baissera de 4% au 4e trimestre, ce qui équivaut à un retour au même tarif qu’avant la revalorisation. Cette revalorisation des tarifs n’aura donc qu’un effet très court terme ce qui n’est pas exactement ce dont notre filière a besoin.

Q : Qu’attendez-vous de cette loi de transition énergétique ?

Eric Sauvage : Nous attendons une loi de transition énergétique qui soit opérationnelle comme promis au 1er janvier 2016. Très concrètement, elle devra comporter deux grands volets. Premièrement un maintien des tarifs d’achat pour les installations de 0 à 100kWc pendant 18 à 24 mois à minima et deuxièmement un cadre réglementaire simple et lisible encourageant le développement de l’autoconsommation. Il est impératif de combiner ces deux aspects pour permettre une transition en douceur et éviter un effondrement d’activité entre un système actuel connu, celui des tarifs d’achat et un système futur, non stabilisé, celui de l’autoconsommation. Il faut protéger les acteurs actuels du secteur en France, déjà fragilisés, et proposer une loi simple et lisible, un cadre stable qui encourage la demande pour une autoconsommation économiquement viable.

Q : Les projets qui sont actuellement en discussion ne permettent pas encore de penser que l’on va atteindre ces objectifs. Au-delà de la France, quelle est votre vision du marché de demain ?

Eric Sauvage : L’énergie issue de grandes centrales photovoltaïques est déjà considérée comme la plus compétitive de toutes les énergies dans de nombreux pays. Et le photovoltaïque réserve encore le potentiel de baisse de coût le plus important de toutes les énergies, renouvelables et fossiles. De fait, nous pensons que le photovoltaïque va tout emporter sur son passage. Et que ce sera la première source d’énergie électrique dans le monde à un horizon de 15 à 20 ans.

Nous allons assister au passage d’un système de production centralisée à un système de production décentralisée de l’énergie et de nouveaux secteurs vont se développer, la gestion de l’énergie et son stockage. Après la révolution industrielle, la révolution numérique, c’est la révolution énergétique qui se dessine. Elle bouleversera des pans entiers de l’économie aussi sûrement que Internet l’a fait en son temps. Ces changements offrent de formidables opportunités d’emploi en France du fait de la création de valeur ajoutée au plus près des consommateurs. Ils entraineront aussi de fortes évolutions géopolitiques avec la fin attendue de la prééminence des sources d’énergies fossiles à brève échéance. Les lignes commencent déjà à bouger, saisissons à bras le corps ces chances.

L’arrêté du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie en date du 26 juin 2015 revoit à la hausse les tarifs d’achats de l’électricité photovoltaïque pour les installations en intégration simplifiées.
Cette décision relance l’intérêt économique des installations photovoltaïques sur toitures agricoles à court terme. L’occasion de faire le point avec Eric Sauvage, Directeur Général de SOLARWATT France, sur sa vision du marché photovoltaïque et les perspectives d’avenir.

Q : L’arrêté revalorisant les tarifs pour l’intégration simplifiée a été publié le 30 juin, quelles sont les conséquences pour le marché ?

Eric Sauvage : La revalorisation du tarif d’achat T4 est une bonne nouvelle, mais seulement sur le très court terme. Ce n’est pas en ligne avec ce qu’avait promis le gouvernement, à savoir une stabilité du tarif jusqu’à 2016. Il va y avoir des opportunités importantes sur le 3e trimestre 2015 c’est indéniable. Beaucoup de projets notamment agricoles étaient en stand-by pour des raisons de rentabilité et bon nombre d’entre eux vont pouvoir voir le jour. Il va y avoir un effet d’aubaine. Par contre, nous anticipons que le tarif baissera dès le 4e trimestre 2015 et que la baisse risque d’annihiler les effets positifs. Si plus de 80MWc de PTF sont déposés sur le 3e trimestre, ce qui n’est pas invraisemblable compte tenu du nombre et de l’importance des projets qui sont dans les cartons, le tarif baissera de 4% au 4e trimestre, ce qui équivaut à un retour au même tarif qu’avant la revalorisation. Cette revalorisation des tarifs n’aura donc qu’un effet très court terme ce qui n’est pas exactement ce dont notre filière a besoin.

Q : Qu’attendez-vous de cette loi de transition énergétique ?

Eric Sauvage : Nous attendons une loi de transition énergétique qui soit opérationnelle comme promis au 1er janvier 2016. Très concrètement, elle devra comporter deux grands volets. Premièrement un maintien des tarifs d’achat pour les installations de 0 à 100kWc pendant 18 à 24 mois à minima et deuxièmement un cadre réglementaire simple et lisible encourageant le développement de l’autoconsommation. Il est impératif de combiner ces deux aspects pour permettre une transition en douceur et éviter un effondrement d’activité entre un système actuel connu, celui des tarifs d’achat et un système futur, non stabilisé, celui de l’autoconsommation. Il faut protéger les acteurs actuels du secteur en France, déjà fragilisés, et proposer une loi simple et lisible, un cadre stable qui encourage la demande pour une autoconsommation économiquement viable.

Q : Les projets qui sont actuellement en discussion ne permettent pas encore de penser que l’on va atteindre ces objectifs. Au-delà de la France, quelle est votre vision du marché de demain ?

Eric Sauvage : L’énergie issue de grandes centrales photovoltaïques est déjà considérée comme la plus compétitive de toutes les énergies dans de nombreux pays. Et le photovoltaïque réserve encore le potentiel de baisse de coût le plus important de toutes les énergies, renouvelables et fossiles. De fait, nous pensons que le photovoltaïque va tout emporter sur son passage. Et que ce sera la première source d’énergie électrique dans le monde à un horizon de 15 à 20 ans.

Nous allons assister au passage d’un système de production centralisée à un système de production décentralisée de l’énergie et de nouveaux secteurs vont se développer, la gestion de l’énergie et son stockage. Après la révolution industrielle, la révolution numérique, c’est la révolution énergétique qui se dessine. Elle bouleversera des pans entiers de l’économie aussi sûrement que Internet l’a fait en son temps. Ces changements offrent de formidables opportunités d’emploi en France du fait de la création de valeur ajoutée au plus près des consommateurs. Ils entraineront aussi de fortes évolutions géopolitiques avec la fin attendue de la prééminence des sources d’énergies fossiles à brève échéance
. Les lignes commencent déjà à bouger, saisissons à bras le corps ces chances.

Accueil | Plan du site | Espace privé | Le Principe (photo-Voltaique)| Infos Légales | Contact

Copyright © Etude et installatio 2008 - 2017 | Réalisation Pro Service Office - Charente (16)