Accueil > Actualités photovoltaïques > Une toiture verte qui associe photosynthèse et photovoltaïque

Une toiture verte qui associe photosynthèse et photovoltaïque

Concilier économies et apport d’énergie, tel est le but du complexe de toiture Soprasolar Tilt Green. Cette solution technique, associant panneaux photovoltaïques et végétalisation de toiture, permet d’améliorer la performance environnementale et le confort des bâtiments. Explications avec Anne-Marie Gandon et Jean Damian, de l’entreprise Solardis.

Afin d’allier les avantages d’une toiture végétalisée aux apports énergétiques d’une installation solaire, la société Soprema a imaginé une offre combinée qui regroupe à la fois étanchéité, isolation, photovoltaïque et végétalisation. "Car le marché de la toiture végétalisée est en expansion en France depuis 7-8 ans", expose Anne-Marie Gandon, responsable marketing des solutions végétales. "Il s’établit aujourd’hui à environ 1,2 million de m² par an, avec une croissance à deux chiffres. Principalement réalisé par les étancheurs – ce qui est une spécificité française liée à la garantie décennale – et le marché concerne surtout les travaux neufs (90 % des cas contre seulement 10 % à la rénovation) et les donneurs d’ordres publics (75 % contre 25 % au privé)".

La maîtrise conjointe de la consommation et de la production d’énergie d’un bâtiment passe également par la toiture-terrasse qui est rendue "100 % utile, durable et écologique", selon Soprema. Partie intégrante de la RT 2012, le confort thermique représente un des objectifs à atteindre. Et le recours systématique à la climatisation n’apparaît plus forcément comme le choix le plus pertinent. La végétalisation des toitures permet notamment de lutter contre les chocs thermiques en renforçant l’inertie du bâtiment, et de participer à la réduction des îlots de chaleur urbains. Elle est également réputée pour prolonger la durée de vie des toitures et pour réduire les eaux de ruissellement en ayant une capacité d’absorption. "La toiture végétalisée a évidemment une dimension esthétique", poursuit Anne-Marie Gandon, "mais elle offre aussi des avantages thermiques, de protection acoustique et de rétention qui ralentit le débit vers les évacuations d’eaux pluviales".

Au niveau de l’installation photovoltaïque, le système repose sur un complexe d’étanchéité sans lestage, équipé de consoles inclinées à 18° et de modules photovoltaïques rigides. Le rendement est optimisé à la fois par l’inclinaison et par la couverture végétalisée sur son pourtour qui abaisse localement la température. "Pour la mise en place, nous déposons d’abord l’isolant, puis la membrane d’étanchéité – traitée anti-racine pour éviter toute détérioration de son intégrité –nous posons les consoles qui sont soudées sur place (sans percement d’étanchéité), les passages de câbles sont réalisés, les panneaux photovoltaïques sont installés puis enfin la végétation est implantée", raconte Jean Damian, de Solardis, filiale de Soprema. "Le système complet est assurable : étanchéité, photovoltaïque et végétalisation", assure-t-il. La solution s’adapterait aux éléments porteurs béton, acier ou bois.

Quant à l’entretien de la végétation et des panneaux solaires, il se limitera la première année à deux ou trois visites permettant de procéder à un désherbage manuel, à un apport d’engrais et au lavage des capteurs photovoltaïques.
Les années suivantes, les visites pourront même être encore espacées, les espaces végétales ayant alors colonisé l’ensemble de l’espace souhaité.

Accueil | Plan du site | Espace privé | Le Principe (photo-Voltaique)| Infos Légales | Contact

Copyright © Etude et installatio 2008 - 2017 | Réalisation Pro Service Office - Charente (16)